Biographie
Album
Publications
Photos Artistiques

Maître ZHANG Xiao Yan

Le professeur le plus titré de France

8e duan IWUF
7e duan CSDGE France
7 fois championne de Chine professionnelle
Diplômée d'Etat
Entraîneur de l'équipe de France technique
de Wushu pendant 10 ans

Les Années de Compétition :

Maître Zhang Xiao Yan débute la pratique du wushu en 1971, après avoir fait quatre ans de danse traditionnelle chinoise.
Très rapidement, compte tenu de ses qualités, elle est sélectionnée en 1972 pour intégrer l'école professionnelle de ZheJiang à Hangzhou. Elle y parvient au bout de six mois de sélection impitoyable. Elle y restera pendant 14 ans jusqu'en 1986.

La première année fut très difficile, tant sur le plan de la dureté du travail notamment sur les plans physiques ou de souplesse que des conditions de vie (voir à la fin de cet article le programme quotidien que devait suivre les élèves. Coupée de sa famille, elle a dû affronter des conditions d'entraînement difficilement concevables en France.

Elle s'y entraîne sous la direction de Maître Chen Shun An et y poursuit des études générales parallèlement à l'étude du wushu.

Programme de la Première Année dans une école Professionelle :

Voici le programme quotidien qui attendait les jeunes recrues :

5H30
Le réveil se fait tous les jours à cette heure. Les élèves disposent de 10 mn pour se préparer. Inutile de préciser que les retards étaient punis. En été, le réveil était à 6H30 et l'entraînement se déroulait entre 6H40 et 7H30.

5H40
Début de l'entraînement d'1H30 par un travail uniquement physique :

  • courses chronométrées de 2 et 4 kms 2 fois par semaine, montées d'escaliers, courses de vitesse sur 100 et 60 m.
  • ou exercices de souplesse pendant lesquels, il fallait tenir les positions maximales de longues minutes comme rester en pont pendant 5 minutes.

Puis, venait l'heure du travail technique pour se construire des bases solides. De nouveau, était privilégié le maintien des postures, comme conserver de 3 à 5 mn les positions de base par séries, pour le renforcement des jambes ou plus difficile lorsqu'il s'agissait de garder des équilibres comme kong tui pendant 2 mn. Enfin, il fallait effectuer des séries de techniques, comme par exemple 5 séries de 100 coups de poings.

7H10
Repos

7H30
Petit déjeuner

8H30
Reprise de l'entraînement par un petit échauffement de 20 mn, éventuellement un sport collectif, puis 20 mn de souplesse et de la musculation séries d'abdominaux ou de pompes (5 séries de 50). Puis alternativement :

  • Ji ben gong : les 11 mouvements de base répétés à droite et à gauche en séries longues de 100 fois.
  • ou travail des sauts par séries de 15 sur chaque mouvement.
  • ou travail des armes : notamment les bases avec le choix d'une arme courte et d'une arme longue correspondant à chacun : répétitions longues, par exemple 1000 rotations de poignet avec l'épée.

8H30 - 11H00
Travail du WUSHU les lundi, mercredi, jeudi et samedi, les mardi et vendredi étant réservés aux études générales.

11H00
Repos

11H30
Déjeuner et repos

14H30
Entraînement : reprise du programme du matin (8H30/11H)

17H00
Repos

17H30
Diner

19H00
Etudes générales

20H30
Temps libre

21H00
Coucher obligatoire

Cet emploi du temps totalise en moyenne 6H d'entraînement par jour sur 6 jours par semaine. Cela constituait une sélection impitoyable pour ne garder que les plus motivés et en faire des professionnels. Il faut remarquer également qu'il n'y a pas d'étude de forme la première année pour construire préalablement des bases physiques et techniques solides.

Entre 1973 et 1986, l'enseignement est différent, même si les horaires sont identiques. Il devient axé sur l'étude des formes modernes, traditionnelles et avec armes en kung fu, taijiquan, pakua, ... sans oublier les combats combinés. Elle apprend, durant ces années toutes les subtilités du wushu.

Elle gagne sa première compétition en 1974 chez les jeunes en changquan et à l'épée. Puis, tout au long de sa carrière, elle enchaînera les podiums et les titres de championne de Chine :

1977
3ème en arme courte (double épée)

1978
Championne de Chine en arme courte (double épée)
3ème toutes techniques confondues

1979
Championne de Chine à l'épée
Championne de Chine à la lance
Championne de Chine en épreuves combinées

1981
3ème en combat combiné
3ème en double épée
3ème à la lance

1982
Championne de Chine en arme courte (double épée)
Championne de Chine taolu par équipe
2ème à l'épée
2ème à la lance

1983
3ème à l'épée

1986
Championne de Chine dans le style du serpent
3ème à l'épée

Maître ZHANG a donc cumulé sept titres de championne professionnelle de Chine qui constituent l'équivalent actuel de titres de championnes du monde. Aucun pratiquant ou enseignant en France ne possède un tel palmarès. Enfin, pendant ces années de compétitions elle gagne le titre de WuYinJi (meilleure compétitrice) qui récompense le sportif qui a obtenu en championnat officiel au moins la note de 9 sur 10 à six épreuves. Elle se présentait cette année-la en changquan, lance, épée, double épée, boxe du serpent et en combat combiné.

La Chine délivre toute une série de titres régionaux, universitaires, amateurs. Mais avant 1991, un seul titre est équivalent à celui de champion du monde, c'est celui de champion de Chine professionnel. Les concurrents sont sélectionnés chaque année dans les écoles professionnelles (l'équivalent de notre filière de haut niveau) implantés dans chaque province. Ce titre, toujours délivré actuellement ne constitue plus la référence mondiale depuis 1991, date des premiers véritables championnats du monde organisés par l'INTERNATIONAL WUSHU FEDERATION (IWUF). Il faut noter que de nombreux championnats du monde ont été organisés avant cette date (HONG KONG par exemple), les titres délivrés n'ont que peu de valeur, les compétitions regroupant peu de pays et en l'absence du principal la Chine.

Elle a fait entre 1974 et 1983 de nombreux déplacements avec l'équipe chinoise de wushu. Elle va notamment au Japon, à Hong Kong, en France, en Italie. Elle effectue une tournée dans 10 pays d'Afrique (Ghana, Cameroun, Guinée, Bénin, Mali, ...)


Coupe d'Europe 1998 : Jet Li (rangée du haut, 2ème en partant de la droite)
et maître Zhang (rangée du bas, 5ème en partant de la gauche)

Elle a fait entre 1974 et 1983 de nombreux déplacements avec l'équipe chinoise de wushu. Elle va notamment au Japon, à Hong Kong, en France, en Italie. Elle effectue une tournée dans 10 pays d'Afrique (Ghana, Cameroun, Guinée, Bénin, Mali, ...)

Elle effectue de nombreux stages entre 1972 et 1983 dans les écoles professionnelles des autres provinces pour des durées variant de un à six mois.

Elle aura la chance de s'entraîner ainsi avec les maîtres : Wu Bin, Cai Long, Yun Fu, Sheng Sha, Guo Zheng, Chen Tao Yun. Chaque professeur ayant son style, c'est évidemment une grande chance que d'avoir pu côtoyer tous ces grands noms et de s'entraîner sous leur direction.

A partir de 1983, elle prépare conjointement un diplôme d'enseignant en étudiant notamment l'anatomie, la physiologie ou l'histoire du wushu. Elle obtient en 1986 le diplôme de l'institut des arts martiaux de WENZHOU (province du ZHEJIANG). Elle devient entraîneur de l'équipe de la province du ZHEJIANG.

Elle met fin en 1986 à sa carrière de compétitrice.

 

Principaux styles pratiqués par Maître ZHANG

Kung Fu Traditionnel

  • Boxe du serpent
  • Boxe des culbutes
  • Boxe du tigre
  • Boxe des griffes de l'aigle
  • Boxe du singe
  • Boxe de la mante religieuse
  • Boxe de l'homme ivre
  • Boxe du canard, ...

Kung Fu Moderne

  • Changquan
  • Nanquan
  • Taijiquan forme 42
  • Conception des formes optionnelles en changquan, nanquan et toutes armes.

Taijiquan

  • Yang
  • Chen
  • Pakua

Armes pratiquées

  • Epée (tous styles)
  • Double épée
  • Lance
  • Bâton du nord et du sud
  • Sabre du nord et du sud
  • Chaîne à neuf sections
  • Double poignard
  • Taijijian
  • Double sabre
  • Double crochet
  • Lance double
  • Hallebarde
  • Double chaîne
  • Epée à deux mains
  • Roi des singes
  • Tri bâton
  • Fuschen
  • Eventail

Le Cinéma


Repéré par un producteur de Hong Kong qui recherchait des pratiquants de wushu dans les écoles professionnelles, Maître ZHANG Xiao Yan tourne son premier film en 1983 : "les héros sortent de la jeunesse".
Il a été présenté en France, en 2006, dans le cadre du Festival du film chinois de Paris.



Ce film l'a fait connaître du grand public car elle fut invité de nombreuses fois à la télévision et fit l'objet de beaucoup d'articles dans la presse.
A cette époque, en pleine préparation pour les championnats nationaux, son entraîneur lui interdit de continuer sa carrière qui l'éloigne trop des tapis d'entraînement.
Celle ci reprendra en 1990, où elle tournera dans deux autres films. Une grande compagnie lui propose alors de signer un contrat de cinq ans, mais elle choisit de mettre un terme définitif à sa carrière en décidant de venir s'établir durablement en France.


Grâce à ces films, elle a acquis une grande réputation en Chine où elle est très connue encore aujourd’hui notamment dans le milieu du wushu.


Les équipes de France
Après avoir fait le choix de vivre en France, Maître Zhang Xiao Yan devient en 1995 entraîneure de l'équipe de France technique à trois mois des championnats du Monde. Elle entraîne Turan Bulent, Fabien Jambro et Eddy Marie Luce, dans cet objectif, tous les soirs dans un jardin parisien n'ayant pas de salle à sa disposition.
Elle s'étonne des conditions de travail en France par rapport à la Chine et à ses écoles professionnelles (l'équivalent de notre INSEP pour le wushu dans chaque région). En effet, elle découvre que l'équipe de France n'a pas de salle spécifique, pas de tapis d'entraînement, des sportifs qui sont obligés de travailler pour vivre, peu de moyens mis à la disposition par la fédération.
Elle obtient en 1996, la possibilité de faire un regroupement d'un week end par mois des sportifs, pris en charge par la fédération. Conditions qu'elle conservera d'ailleurs jusqu'en 2005.
Pour compenser ces conditions difficiles, elle entraîne bénévolement quatre ou cinq fois par semaine, individuellement les sportifs au jardin du Luxembourg quelles que soient les conditions climatiques froid où parfois neige.
Malgré cela, les équipes de France obtiennent de nombreux titres en compétitions internationales notamment aux championnats d'europe de kung fu. Elle a longtemps espéré la reconnaissance de haut niveau du wushu qui aurait permis d'obtenir de meilleures conditions de travail pour les entraîneurs et de vie pour les sportifs.
Le rassemblement des arts martiaux chinois, en 2005, a favorisé l'obtention de moyens qui ont abouti, grâce à sa compétence qui pouvait vraiment s'exprimer à gagner 4 médailles d'or, 1 médaille d'argent et 2 médailles de bronze aux derniers championnats d'Europe, un résultat historique.

Médailles obtenues par les sportifs français aux championnats d'Europe sous sa direction entre 1995 et 2006


6ème CHAMPIONNATS D'EUROPE 1996 - ITALIE
NANQUAN

2ème
Turan BULENT

TAI CHI CHUAN
3ème
Eddy MARIE LUCE

7ème CHAMPIONNATS D'EUROPE 1998 - GRECE

EPEE
2ème
Eddy MARIE LUCE

LANCE
3ème
Eddy MARIE LUCE

8ème CHAMPIONNATS D'EUROPE 2000 - ROTTERDAM (PAYS BAS)

LANCE
1er
Simon LAROCHE

NANQUAN
2ème
Pierre NGUYEN

EPEE
3ème
Eddy MARIE LUCE

9ème CHAMPIONNATS D'EUROPE 2002 - PORTUGAL

NANQUAN
2ème
Pierre NGUYEN

SABRE DU SUD
2ème
Rémi CRUSSIERE

EPEE
2ème
Pierre NGUYEN

BATON DU SUD
3ème
Pierre NGUYEN

SABRE
3ème
Farres ZERROU

BATON
2ème
Farres ZERROU

BATON
3ème
Ky Thi NGUYEN

10ème CHAMPIONNATS D'EUROPE 2004 - MOSCOU (RUSSIE)

SABRE DU SUD
2ème
Rémi CRUSSIERE

BATON DU SUD
2ème
Pierre NGUYEN

EPEE
3ème
Pierre NGUYEN

CHANGQUAN
3ème
Farres ZERROU

SABRE DU NORD
3ème
Farres ZERROU

BATON
3ème
Farres ZERROU

11ème CHAMPIONNATS D'EUROPE 2006 - LIGNANO(ITALIE)

CHANGQUAN
1er
Farres ZERROU

SABRE DU NORD
1er
Farres ZERROU

SABRE DU NORD
3ème
Terence MISSE

TAI CHI CHUAN
2ème
TRAN Khien

EPEE DE TAICHI
3ème
TRAN Khien

EPEE
3ème
LIANG Xia Wu

COMBAT COMBINE
1er
LIANG Xia Wen et LIANG Xia Wu

COMBAT COMBINE
1er
Audrey OTTAVIANO et Virginie ARNAUD

A ces championnats la France finit 2ème sur 29 pays participants derrière la Russie.

Par ailleurs, 4 membres de l'équipe de France ont atteint durant cette période les finales des championnats du monde. Mais compte tenu du niveau de la concurrence asiatique, la France n'a pu obtenir de médailles.


L'école :
Depuis 2007, après toutes ces années dédiées au haut niveau et à la compétition, Maître ZHANG décide de se consacrer pleinement à l’enseignement du wushu pour tous et ouvre une véritable école.
Elle peut ainsi partager avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitent son expérience, sa connaissance des arts martiaux chinois et la culture et la philosophie chinoise.
Elle enseigne le Kung fu aux adultes et aux enfants dès six ans, le taijiquan aux adultes et fait des stages de Qi gong. Contrairement à ce qui se fait notamment en Europe, elle pense que les arts martiaux chinois sont un tout dont chaque discipline est complémentaire de l’autre.
Elle a su adapter son enseignement à tous et propose des cours spécifiques pour débutants indispensables pour acquérir les bases nécessaires à une bonne progression. La pratique doit être source de bien être et de joie et passé la jeunesse puisse se prolonger pour que chacun garde bonne forme et bonne santé.